Finances

Où puis-je trouver de l’or au Québec ?

Par Eric GARLETTI , le 12 juin 2022 , mis à jour le 12 juin 2022 - 10 minutes de lecture
Où puis-je trouver de l'or au Québec ?

Il y a plusieurs façons de trouver de l’or au Québec, et les provinces du sud sont connues pour leurs riches dépôts de gravier. Les graviers aurifères les plus riches sont situés dans les dépôts de cours d’eau non glaciaires, et ils offrent de grandes possibilités aux mineurs récréatifs. Recherchez des graviers de couleur brun-rouille qui contiennent du sulfure de fer. Ils ne contiendront que très peu d’or, et on les appelle “farine d’or”.

Exploration de l’or au Québec

L’Abitibi, dans la province de Québec, a une riche histoire d’exploitation de l’or, mais ces dernières années, la région a été largement sous-explorée. La région a connu plusieurs cycles d’exploitation minière depuis 1901, date à laquelle la mine d’or d’Abitibi a commencé à être exploitée. Bien que la production d’or de l’Abitibi ait probablement atteint son apogée, les explorateurs voient toujours un potentiel de minerai supplémentaire sous la surface. Il existe plusieurs cibles potentielles dans la région. Parmi elles, le gisement Roberto, qui est encaissé dans des paragneiss et des grauwackes.

La province abrite plusieurs mines en production. En outre, la ceinture de l’Abitibi compte des projets entièrement nouveaux et attire des investisseurs prêts à prendre des risques plus importants. La ceinture de l’Abitibi compte plusieurs mines en production et bénéficie d’un facteur de sécurité perçu. Bien que l’or demeure la principale cible, l’argent et d’autres métaux spécialisés sont également visés. L’exploration aurifère au Québec est une industrie importante au Québec. Cependant, elle n’est pas sans risques.

Bonterra Resources est l’une de ces entreprises. La capitalisation boursière de la société est de 241,6 millions de dollars canadiens. Elle détient une propriété dans le camp minier d’Urban Barry, où elle a identifié 20 indices d’or le long d’une structure géologique de 25 km de long. La société possède également un camp d’exploration dans la région, appelé le projet Felix. En plus du projet Nelligan, Vanstar a récemment acquis d’Osisko Metals 31 claims miniers dans le groupe Chicobi.

Parmi les sociétés qui détiennent des projets au Québec, on trouve la société canadienne Midland Exploration, une petite société d’exploration. La société fait progresser trois projets aurifères à haute teneur dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, à 200 km au nord-est de Val d’Or. Ses deux principaux projets sont les projets aurifères Gladiator et Barry. Le camp urbain de Barry compte 3,2 millions de tonnes indiquées titrant en moyenne 6,33 g/t d’or. La société a également formé des alliances stratégiques avec Mines Agnico Eagle et Osisko Development. La société a dépensé 63 millions de dollars canadiens pour explorer le potentiel du Québec.

Ceci pourrez vous intéresser :
Quel crypto va exploser en 2022 ? Selon les experts, Cardano est…

Gisements d’or dans les ruisseaux non glaciaires

Le plus important gisement de ruisseau non glaciaire du Québec est situé à Denbigh, une région du nord-est de l’Ontario, au Canada. La région est caractérisée par des graviers glaciaires, et les particules sont extrêmement fines. Il existe de nombreux gisements d’or potentiels dans cette région, mais le financement limité a empêché l’exploration. Cette étude est la première à tester l’hypothèse d’un grand nombre de gisements d’or. Cette recherche a de nombreuses applications potentielles pour les géologues et les minéralogistes.

Au Québec, plusieurs milieux ont été identifiés comme pouvant abriter des gisements d’or. Les Adirondacks sont les plus probables, les Hudson Highlands et la ville de New York sont les deuxième et troisième plus susceptibles d’abriter des gisements d’or. Dans ces environnements, le substratum rocheux est constitué de roches cristallines qui peuvent contenir de l’or. Les dépôts de cours d’eau non glaciaires peuvent se produire dans n’importe quel endroit. Dans ces zones, l’or se trouve en petites quantités dans les sédiments et est susceptible d’être trouvé dans une gamme d’environnements.

Les distributions de taille des grains d’or récupérés dans les différents types de sédiments ont été calculées pour tous les placers du Québec. Les tailles des grains d’or ont été mesurées dans chacun des trois types de sédiments : till de base et till de fusion. Les eskers et les sédiments fluvioglaciaires sont nettement plus grossiers. Les courbes noires représentent les grains provenant de roches minéralisées. Les graphiques de cet article ont été produits à partir de données IOS provenant de plus de 30 levés.

Dans le sud du Québec, la région contient des tills glaciaires et des dépôts fluviatiles non glaciaires. Les dépôts de ruisseaux non glaciaires sont la source la plus riche en or au Québec. Les mineurs récréatifs peuvent utiliser les cours d’eau non glaciaires pour trouver de l’or. Les graviers de couleur brun rouille contiennent du sulfure de fer, tandis que les graviers de couleur grise ne contiennent que peu ou pas d’or. Cependant, l’or trouvé dans ces cours d’eau non glaciaires est connu sous le nom d’or en farine, une forme à texture fine du métal précieux.

Combien devez-vous investir dans l'Ethereum ?
A voir aussi :
La prédiction ATH du Dogecoin d’ici 2030 est de 33,84 en l’an…

Mines d’or d’Agnico Eagle

Une société minière canadienne cotée en bourse, Agnico Eagle Mines Limited, a annoncé qu’elle avait adopté des directives pour gérer les risques sanitaires et environnementaux associés à ses activités minières. Ces lignes directrices sont issues des recommandations des gouvernements et des autorités de santé publique. Les opérations d’Agnico Eagle sont adaptables et évaluent constamment leurs besoins en matière de protection de l’environnement. Bien que la société continue d’évaluer et d’améliorer ses opérations, ce récent incident lui a fourni une base solide pour améliorer ses efforts en matière de durabilité et de conformité.

Bien que l’entreprise ait fait des progrès dans la réduction de ses activités de production dans la province, l’industrie minière présente encore de nombreux défis. Les difficultés rencontrées dans le transport et l’affinage de l’or pourraient avoir une incidence sur les résultats financiers de l’entreprise. Une entreprise doit être en mesure de résoudre ces problèmes afin d’assurer sa viabilité à long terme. La société a réduit ses niveaux de production au Québec et au Nunavut, deux des provinces à forte concentration d’or et d’argent.

Depuis l’annonce de l’accord, Agnico Eagle Mines a recherché de nouvelles opportunités dans le nord du Mexique et possède une participation dans le champ aurifère finlandais de Surrikuusikko. La société a été l’un des producteurs les plus efficaces d’Amérique du Nord et a résisté à la tentation de s’engager dans des opérations de couverture, la pratique consistant à vendre la production future d’or à un prix prédéterminé pour éviter les fluctuations de prix.

Penna détenait la majorité des parts d’Agnico-Eagle, mais plus tard dans sa vie, il est décédé et la société a commencé à renouveler son conseil d’administration et son équipe de direction. Après la mort de Penna en 2004, Wencel A. Hubacheck a été nommé PDG. Deux ans plus tard, Sean Boyd a été nommé PDG. Malgré les difficultés de l’entreprise, l’action a rebondi. La société continue de faire des progrès et devrait continuer à prospérer.

Quelle sera la valeur de l'Ethereum en 2030 ?
Sur le même sujet :
L’Ethereum est-il un bon investissement en 2021 ? L’Ethereum a connu une…

Bonterra Resources

La perspective de trouver de l’or au Québec est de plus en plus attrayante. Toutefois, les investisseurs doivent être prudents quant à la récente annonce de la société. Le stock d’or de la société, qui avoisine les 1 800 oz, est trop faible pour que les investisseurs croient en ses perspectives. Afin de lever davantage de fonds pour le projet, Bonterra doit forer et livrer de l’or à plus haute teneur. La société a une nouvelle équipe de gestion et un nouveau PDG à temps plein.

La société détient des terrains dans le camp minier d’Urban Barry, où elle espère développer un projet cuivre-or. Il y a déjà 20 indices d’or le long d’une structure géologique de 25 km de long. Une évaluation économique préliminaire est en cours, qui permettra d’évaluer la faisabilité d’une exploitation minière aurifère en étoile. La société est également en train d’autoriser l’expansion de son usine Bachelor. Une fois approuvée, l’expansion permettra à la société de traiter davantage d’or.

La société dispose d’un vaste portefeuille d’actifs d’exploration avancée et d’une installation centrale de broyage au Québec. Elle contrôle la seule usine de traitement de l’or de la région et dispose d’une importante position foncière dans le camp Urban Barry. Son objectif est de passer du statut de société d’exploration à celui de société de développement. C’est pourquoi Bonterra a un rendement d’exploration élevé et constitue un excellent placement pour les investisseurs. Son objectif principal est de constituer une ressource aurifère de plusieurs millions d’onces dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi.

Bien que cette société ne possède pas le plus grand portefeuille de terrains inexplorés au Québec, elle dispose d’une solide équipe de gestion avec plus d’un siècle d’expérience combinée dans l’industrie. Ses actionnaires ont confiance dans la capacité de Bonterra à tenir la promesse d’une EEP. Les investisseurs peuvent s’attendre à de bonnes nouvelles dans un avenir proche et s’attendre à voir d’autres résultats de forage. Toutefois, les investisseurs doivent faire preuve de diligence raisonnable avant d’investir dans une société.

Northern Superior Resources

Si vous cherchez un moyen de gagner de l’argent tout en explorant les propriétés aurifères les plus prometteuses du monde, envisagez d’investir dans Northern Superior Resources Inc. (TSX : NSR). Cette petite société d’exploration basée à Vancouver a deux projets aurifères qu’elle explore actuellement au Québec et en Ontario. Le projet Croteau Est renferme des ressources présumées de 145 000 onces d’or. De plus, Northern Superior est propriétaire à 100 % du gisement de Nelligan, qui renferme quatre zones aurifères distinctes. Le projet Nelligan est adjacent au système aurifère Renard.

En 2002, Northern Superior Resources a été fondée en tant que société d’exploration diamantaire. Elle a depuis réalisé plusieurs programmes d’exploration fructueux et s’est rendu compte que d’autres matières premières pouvaient également être lucratives. En 2007, la société s’est convertie de l’exploration diamantaire à l’exploration aurifère. Aujourd’hui, l’entreprise possède un portefeuille de plus de 900 propriétés minières réparties en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique. Bien que l’entreprise se concentre sur la recherche d’or dans les provinces canadiennes, Northern Superior Resources reste une jeune et passionnante société d’exploration qui vaut bien un investissement.

Les récents forages effectués dans la zone à haute teneur ont permis de définir neuf filons de minerai distincts qui plongent vers l’est à un angle d’environ 20 degrés. Ils contiennent de l’or d’une teneur acceptable et d’une largeur réelle de plus de cinq mètres. L’une d’entre elles est une zone aurifère de cinq mètres de large contenant de l’or visible grossier. La pousse de minerai contenait deux zones titrant >10 g/t Au chacune. Il s’agit d’un résultat important pour un projet d’exploration de cette taille.

La société a défini un programme de forage pour le projet aurifère du Lac Surprise, qu’elle détient à 100 %. Le projet est situé dans le camp minier d’or-cuivre de Chapais-Chibougamau et est accessible toute l’année. Le projet comporte des forages visant à tester l’extension de la minéralisation du gisement de Nelligan. Ce gisement renferme 3,2 millions d’onces d’or présumées à une teneur de 1,02 g/tonne.

Eric GARLETTI

D'un naturel passionné par les nouvelles technologies, les crypto et la nature (oui ce n'est pas antinomique) je rédige pour quelques sites pour le plaisir. Dans la réalité pour ce blog, c'est une IA qui rédige le contenu et cela me sert de test pour mieux comprendre le fonctionnement de Google.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.